+33 6 50 51 32 59

Quelque peu oubliée et considérée obsolète, la technique shou sugi ban fait son grand retour depuis quelques années chez les architectes contemporains adeptes d’une beauté atypique au service de constructions modernes, tendances et écologiques.

Aujourd’hui, cet engouement ne se limite plus à un cercle d’initiés, pour le plus grand bonheur de la créativité.

Créateurs et entreprises, tout comme les adeptes du DIY, se mettent à pratiquer joyeusement le yakisugi en vue de créer des objets ou des meubles originaux, au charme insolite !

Encore faut-il savoir quel bois utiliser pour shou sugi ban et savoir comment le mettre en valeur afin d’obtenir les meilleurs résultats.

Tout d’abord, faisons un petit point sur les avantages, les principes et l’origine de cette technique japonaise ancestrale, dont les vertus ne se limitent pas uniquement à l’aspect esthétique !

La technique shou sugi ban et ses vertus.

Comme vous le savez peut-être déjà, Shou sugi ban ou Yakisugi, est une méthode ancestrale japonaise de protection du bois par carbonisation.

C’est au XVIII ème siècle, sous le shogunat des Tokugawa (1603-1867), dans l’actuelle préfecture de Kagawa, que l’on situe généralement la naissance de cette technique.

Utilisée en premier lieu pour le bardage des habitations sur l’île de Naoshima située dans la mer intérieure de Seto (entre les îles principales Honshû et Shikoku), la technique shou sugi ban permit d’apporter une nouvelle technologie de construction.

Ainsi traité, le bois peut bénéficier d’une excellente durabilité, estimée autour de 80 ans, sans entretien particulier.

En effet, le bois brûlé est rendu imputrescible, résistant aux insectes xylophages comme aux champignons lignivores, mais aussi plus résistant aux risques d’incendies et aux UVs, grâce à la couche de carbone protectrice qui se forme à la surface du bois.

Pour ne rien vous cacher, c’est la solution que j’ai choisie pour mon bardage, que j’ai réalisé moi-même (je vous explique comment faire plus bas !).

bardage shou sugi ban

Bardage shou sugi ban – © miroKo

Compte tenu de l’été caniculaire et de l’hiver humide que nous avons eus, je peux vous dire qu’il a déjà passé son baptême du feu avec succès !

Shou sugi ban et DIY : Les essences à utiliser.

Pour les adeptes du DIY, vous savez peut-être que, traditionnellement, le bois utilisé provient du cèdre du Japon (qui est en réalité un cyprès), appelé Sugi, de son nom scientifique Cryptomeria Japonica (rien à voir avec Superman).

Son bois, naturellement imputrescible, est utilisé dans la construction depuis longtemps au Japon. Il est tout aussi apprécié comme arbre d’ornement.

cryptomeria japonica

Cryptomeria Japonica – source : https://www.tela-botanica.org/

Les alternatives au cèdre du Japon.

Dans l’absolu, et ce n’est pas un scoop, tous les bois peuvent être brûlés. Attention quand même au Laurier Rose, Nerium Oleander, qui a décimé un régiment napoléonien amateur de barbecue !

Blague à part, tous les bois ne se valent pas, en particulier sur l’aspect esthétique. Par ailleurs, certaines essences supporteront mieux le processus que d’autres.

Les conifères, comme le pin Douglas, le sapin ou le mélèze, se prêtent à merveille au procédé de combustion. Si votre bois n’est pas bien sec, ne vous laissez pas surprendre par les (petites) gerbes de flammes qui peuvent survenir lors de la combustion, elles peuvent être causées par les résines propres aux conifères.

Chez les feuillus également, il existe des essences qui peuvent tout à fait convenir, comme le frêne ou le chêne, dont les dessins ressortent bien, contrairement au noyer, au hêtre ou au platane que je déconseille.

J’ai également pu tester le processus avec succès sur un catalpa récupéré chez un particulier.

Le robinier faux-acacia peut aussi avoir son charme.

Gardez en tête que plus un bois bénéficie d’un veinage prononcé et rustique, plus le résultat sera intéressant !

À vous d’expérimenter et de différencier les bois qui brûlent vite et bien de ceux qui brûlent mal et travaillent trop  (sauf si c’est ce que vous recherchez).

La petite astuce : Pour bien faire ressortir le veinage du bois après l’avoir brûlé, passez un coup de brosse métallique. Effet relief garanti et adieu l’aspect “peau de crocodile” ! Vous devrez peut-être brûler et brosser votre bois à plusieurs reprises afin d’obtenir la nuance et la texture désirées. Gare à la poussière !

Tant au niveau artisanal qu’industriel, il existe plusieurs procédés permettant d’obtenir le rendu et les propriétés souhaités.

Créer des objets en bois brûlé ou travailler avec précision.

Un résultat satisfaisant peut être obtenu au chalumeau à gaz.

Apprenez à doser et à équilibrer la combustion : ne vous attardez pas trop au même endroit et évitez d’en négliger d’autres. Autrement, vous risquez de percevoir des disparités inesthétiques.

quel bois utiliser pour shou sugi ban

Suspension shou sugi ban “Le Phénix” © miroKo

Lors des Journées Européennes des Métiers d’Art, j’ai pu échanger avec un visiteur amateur de yakisugi, qui m’a expliqué avoir obtenu des résultats en posant l’objet sur des braises et en soufflant dessus (avec la bouche, s’il vous plaît !).

Une idée low-tech et écologique à essayer, pourquoi pas avec un soufflet pour éviter la tête qui tourne ?

Pour la finition, soufflez bien la poussière et appliquez par exemple une huile végétale.

Pour votre bardage.

Une technique simple consiste à lier 3 planches entre elles à l’aide de fils métalliques, afin de former une cheminée en triangle.

Il suffit alors d’allumer un feu à la base et l’aspiration produite permet une carbonisation rapide et uniforme sur toute la surface des planches. Ne brûlez qu’un seul côté des planches !

N.B : Suivant la longueur de vos planches, à mi-combustion, vous devrez peut-être retourner tête en bas votre cheminée pour uniformiser le rendu. L’exercice est plus simple à deux ! Attention c’est chaud !

C’est la méthode que j’ai utilisée pour mon propre bardage en bois brûlé. J’ai calé mes planches sur un escabeau. Évidemment, plus c’est vertical, mieux c’est.

Diy bardage shou sugi ban

Cheminée de planches avec feu à la base. © miroKo

Si votre aspiration est bonne, la cheminée va vibrer et vous devriez entendre un grondement. La combustion est optimale lorsqu’une fumée noire s’échappe du sommet, voire des flammes, comme une torche !

Plus vous attendez, plus votre bois sera carbonisé. L’idée est d’avoir un rendu uniforme : tenez-vous-en à un chronomètre régulier et ajustez en fonction de vos attentes !

Faites ensuite tomber la cheminée au sol, ôtez les liens, et prévoyez un tuyau d’arrosage ou une bonne quantité d’eau, voire un bac d’eau assez grand pour y plonger les planches, ceci afin de stopper définitivement la combustion.

Laissez sécher puis faites d’éventuelles reprises au chalumeau.

Pour la finition, soufflez la poussière et appliquez une huile de protection.

En ce qui me concerne, j’ai utilisé 1/3 d’essence de térébenthine mélangée à 2/3 d’huile de lin. Cela nourrit et protège le bois, en plus d’assombrir et harmoniser la couleur du bardage.

Posez le tout comme un bardage classique.

La sécurité avant tout.

Prudence ! Équipez-vous bien en fonction de vos objectifs : mettez des gants en cuir et un masque si nécessaire. Si vous en avez, attachez vos cheveux et évitez les vêtements en matières synthétiques.

Dans tous les cas, si vous vous décidez à faire votre propre bardage, je vous recommande d’utiliser un bon masque, car outre les fumées, la plupart des planches sont traitées avec des produits chimiques (fongicides…).

Prenez toutes les dispositions pour assurer votre sécurité et prévoyez une bonne quantité d’eau pour stopper régulièrement la combustion.

Enfin, ne jouez pas avec le feu !

[L’auteur de l’article et fondateur de miroKo®, Miroslav KOVARICEK ne pourra pas être tenu responsable des préjudices corporels, des pertes de revenus et des dommages matériels causés directement ou indirectement par l’application des conseils et méthodes décrits par le présent article.]

Cet article vous intéresse ?

Cet article vous intéresse ?

Souscrivez à la Newsletter !

Votre inscription a été effectuée. Merci.

Pin It on Pinterest

Share This